Politique : RÉAGIR ratisse le terrain à Oyem!

0

À huit mois seulement des élections générales au Gabon, les différentes chapelles qui peuplent le paysage politique gabonais s’activent plus que jamais. C’est le cas de RÉAGIR (Réappropriation du Gabon, de son Indépendance, pour sa Reconstruction), cette nouvelle formation politique de l’opposition entend bien s’affirmer comme une force non négligeable. C’est donc fort de cette ambition que, dans le cadre de leurs activités politiques statuaires, le Délégué Communal Sylvain EKOGA et les Responsables d’arrondissement ont fait cap au quartier Okoakam où ils ont pris langue avec les populations.

L’après-midi du 30 décembre dernier aura été rythmé à Oyem, par la descente sur le terrain des cadres communaux de la formation politique RÉAGIR. Le Délégué Communal Sylvain EKOGA et les Responsables d’Arrondissement ont eu droit à un accueil chaleureux à Okoakam (couloir de la mort) où il s’est agi de procéder à la mise en place de structures de base dans la circonscription électorale de la commune d’Oyem, et, en application de la stratégie politique locale de campagne d’adhésion baptisée “toile d’araignée”.

Devant une assistance bien attentive, dans un discours fluide, le Délégué Communal Sylvain EKOGA est revenu sur l’origine, la vision, l’ambition, le positionnement, la particularité et la stratégie politique de RÉAGIR. Cet exposé bien clair a motivé les personnes présentes à réclamer et signer les fiches d’adhésion du Parti aux fins de participer activement à la campagne d’adhésion dans les autres quartiers de la commune d’Oyem.

La nouvelle vision politique de RÉGIR semble avoir un écho très favorable auprès des populations d’Oyem.

Cette jeune formation politique rendue légale en février 2021 voudrait bien se démarquer des méthodes bien observées et surtout décriées dans les rangs de l’opposition gabonaise. Se réapproprier un Gabon indépendant en vue de sa reconstruction, voilà le défi majeur que se donnent Sylvain EKOGA et les siens. L’étape du quartier Akoakam qui fut une réussite, marque le point de part d’une offensive en vue d’une occupation du terrain politique à Oyem plus efficace.

Tello Le Cheval BLANC

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here