16 octobre 2022 : Guy Christian MAVIOGA et le BDC n’auraient pas manqué d’honorer le Chef de l’Etat.

0

16 octobre 2009 – 16 octobre 2022. Voilà 13 ans jour pour jour que le Président de la République, son Excellence Ali BONGO ONDIMBA a accédé à la magistrature suprême de notre pays.

Devoir de mémoire oblige, pour ceux qui s’en souviennent, feu Guy Christian MAVIOGA, alors Secrétaire Général Exécutif du BDC, ne manquait jamais au cours de cette date, de réunir les militantes et militants de ce parti politique membre de la Majorité pour honorer le chef de l’État.

Alors que depuis son départ prématuré, son héritage politique vole en éclat en raison d’une guerre de leadership, son fils ainé et très proche collaborateur, qui jusque-là était resté discret sur les conflits liés à son décès et le conflit au sein du BDC, vient de sortir de sa réserve et de s’exprimer sur cette date qui était très importante pour son père.

Resté dans un silence religieux jusqu’à maintenant, faudra-t-il désormais compter avec lui, alors qu’on désespérait de voir au sein de l’écurie des MAVIOGA, quelqu’un se démarquer ?

Le défunt Guy Christian Mavioga et son fils ainé Guy Geslyn EMANE NZE

Nous vous livrons, in-extenso, l’intégralité de sa communication à l’occasion de l’anniversaire de l’accession à la magistrature suprême du Chef de l’État.

‘’ Comme nous le savons tous, c’est le 16 octobre 2009 que le chef de l’État actuel avait, pour la première fois, prêté serment et prit ses fonctions de manière officielle en tant que président de la République Gabonaise.

16 octobre 2009 – 16 octobre 2022

13 ans maintenant que le président de la République, Chef de l’État, son Excellence Ali Bongo Ondimba, contre vents et marées, malgré les multiples trahisons, ne ménage aucun effort pour le développement de notre pays, le Gabon et le bonheur des Gabonaises et des Gabonais.

J’ai appris à comprendre sa Vision du Gabon et à le soutenir, de manière Franche et Loyale, d’abord aux côtés de mon père, feu Guy Christian MAVIOGA, et aujourd’hui plus que jamais, alors que depuis 2010 nous avons eu pour coutume de célébrer la date du 16 octobre, il était plus qu’important pour moi, de réaffirmer au président de la République, en ce jour, toute ma Loyauté, mon Indéfectible soutien, mon Entier Dévouement et par-dessus tout, ma Sincérité.

Oui, ma sincérité

Ma sincérité, parce que soutenir le président de la République, ce n’est pas l’encourager dans tout ce qu’il fait de bon et/ou de mauvais. Encore que, aujourd’hui, parmi les hommes autour du président Ali Bongo Ondimba, ce sont ceux qui ne comprennent pas sa Vision, qui sont à l’origine de l’insatisfaction inquiétante des populations gabonaises vis-à-vis d’un président qu’elles ont pourtant consciencieusement élu, à deux reprises déjà.

Soutenir le président de la République, c’est avoir le courage de reconnaître nos erreurs, la faculté d’identifier nos défaillances et l’honnêteté de féliciter ce que nous accomplissons de bien et de grand, pour notre Nation.

Ceci dit, cette capacité des « gabono-gabonais » que nous sommes, à torpiller un projet de société néanmoins salutaire pour nous tous, à des seules fins personnelles, doit s’arrêter.

C’est de la Haute trahison et les coupables doivent sévèrement être punis.
2023, c’est demain. Mieux, 2023, est déjà là.

Les Gabonais veulent bien élire à nouveau le président Ali Bongo Ondimba, mais, donnons-leur de bonnes raisons d’avoir confiance et de croire qu’ensemble, tous avec Ali Bongo Ondimba, c’est possible.’’

Guy Geslyn EMANE NZE

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here